Archive

Archives de la catégorie ‘PDC’

PDC2009 : Silverlight 4 Beta est disponible en téléchargement

http://silverlight.net (mais la page n’est pas encore disponible )

Catégories:PDC

PDC2009 : un laptop gratuit pour les participants !!!!!!

tout est dans le titre et ici : http://microsoftpdc.com/tablet

Catégories:PDC

PDC 2009 : Mais de qui se moque t’on ????

Au moins une petite description de ce que l’on rate aurait été la bienvenue

Catégories:PDC

PDC 2009 : Quoi de neuf en ce premier jour ?

Ce matin (heure californienne, cette nuit heure française) à eu lieu le premier keynote (session plénière) de cette PDC édition 2009. Elle a été animé par Ray Ozzie (Chief Software Architecte, et accessoirement successeur de Bill) et Bob Mugglia (responsable Server & Tools). Ce premier Keynote cible les serveurs/services et l’infrastructure. Rendez vous demain pour le compte rendu du 2e keynote orienté client et développement.

Après la PDC 2008 et l’annonce de Windows Azure, l’édition 2009 est logiquement très marqué “cloud computing” mais pas uniquement. Au final, rien de bien fracassant au niveau des annonces comme on aurait été en droit de s’y attendre pour une PDC |( ,  mais des signes positifs et des annonces qui vont dans le bon sens.

Ce qui ressort de ce premier keynote est l’intégration du cloud computing au sein de l’infrastructure et non pas comme une fin en soi. Excepté l’annonce concernant les marketplace, ce première keynote à surtout mis l’accent sur l’intégration du cloud (et les techniques et besoins qui en découlent) au sein et avec les produits de l’offre Microsoft.

 

Cas client :

Seesmic : Loic Lemeur (un des californiens les plus frenchy) a présenté la nouvelle version de son outils Seesmic (client pour réseau sociaux tel que Twitter, Facebook, …). Ce qui est notable, c’est le passage à WPF, Silverlight au détriment d’Adobe Air, et une intégration poussé à Windows 7. Il annonce en même temps l’ouverture de sa plateforme via une Api pour des plug-ins.

WordPress : plateforme de blog qui utilise Azure comme plateforme d’hébergement et d’exécution. WordPress profite de la capacité d’Azure à héberger du PHP. Indirectement, 2 sites utilisant les ressources de WordPress (et donc d’Azure) ont été présenté : http://cheezburger.com/, http://oddlyspecific.com/.

Kelley Blue Book : plateforme web de vente de voiture neuve et occasion (http://www.kbb.com/). Andy Lapin (Director Enterprise Architect) nous a présenté leurs besoin en terme de montée en charge et de fiabilité. De 2 datacenters privés (dont un était utilisé uniquement en failover) KBB a migré sur Azure tout en continuant à maintenir un datacenter privé et en synchronisant les données avec Azure (via SQL Azure Data Sync).

MarketPlace :

Microsoft a déjà annoncé sa place de marché pour les mobiles lors de la sortie de Windows Mobile 6.5. Ray Ozzie vient compléter l’offre en annoncant 2 nouvelles places de marché concernant les éléments applicatifs et … les données !

Microsoft PinPoint : place de marché destiné aux développeurs et aux ITs (http://www.pinpoint.com/). Elle permettra d’exposer ses services et de les commercialiser.

Microsoft “Dallas” : présenté par David Campbell (Technical Fellow Microsoft), “Dallas” (nom de code) est une plateforme de marché pour les données publiques ou privées (http://www.pinpoint.com/en-US/Dallas). Dallas doit permettre de monétiser les données posséder par les entreprises et organisations. En plus de référencer les données, Dallas permettra d’accéder de manière standardisée à leur description et aura la capacité de générer des proxys (code source) pour accéder aux services exposants ces données. Elle sera intégrée à divers outils clients (Excel, …). Un direct avec Vivek Kundra (premier Chief Information Officer for US Federal Government de l’histoire des USA) est venu confirmer l’intérêt que portait l’administration Obama à un service tel que Dallas, et indirectement la croissance que peut générer la monétisation des données (http://www.govtech.com/624870).

 

 

Windows Azure :

  • Passage en production le 1er janvier 2010 (1/1/2010), début de la facturation le 1er février 2010 (1/2/2010).
    4 types de machine virtuelle seront disponible dans Azure :

  • 6 Data center Azure sont annoncés : 2 aux USA, 2 en Europe (Irlande et Paybas), 2 en Asie

 

  • Les templates de création de projets pour Azure seront intégrés en standard dans Visual Studio 2010.
  • Une API de management va être mis en place afin de pouvoir automatisé et piloté le déploiement et de fonctionnement des instances s’exécutant dans Azure.
  • Possibilité (dans la VM Azure) de mapper un Azure Storage (et notamment les blobs) sur une lettre de lecteur X: pour accéder plus facilement aux données (et simplifier le portage des applications qui stocke les données sur un lecteur). Cette possibilité était déjà possible sur un poste client avec un script powershell.
  • Une démo de Don Box & Chris Sell où il nous ont montré comment écrire un CGI en C (avec de l’assembleur svp !) et qui tourne dans Azure, le tout soupoudré de SQL Azure et d’un peu Javascript/Ajax. Rien de bien nouveau sous le soleil, mais ils se sont bien amusés sur scène.

  • Windows Azure Connectivity Agent : possibilité de créer un canal de communication sécurisé entre des machines virtuelles Azure et un datacenter privé. Ce canal de communication utilise IPV6 et IPSec. Il permet ainsi de connecter une application hébergée dans Azure avec des serveurs/services hébergé dans un datacenter privé (connection SQL Named Pipe, …).

  • Possibilité de pré-packager ses machines virtuelles pour les déployer sur Azure. Elles seront accessibles en RDP (protocole de bureau distant utilisé par Windows Terminal Server), les snapshots seront possibles.
  • SQL Azure Data Sync : outils de synchronisation entre une base SQL Azure et une base SQL Server classique.

Windows Server “App Fabric” :

Il s’agit d’une déclinaison de Windows Server pré packagé avec les services proche de ceux d’azure. La finalité n’est pas de créer un cloud privé mais de fournir une plateforme qui sera a même de supporter les applications qui seraient conçu pour Azure.

AppFabric sera capable d’exposer un workflow sous la forme d’un service tout en implémentant les besoins caractéristique des workflow : persistance, exécution longue (de quelque secondes à plusieurs heures, voir jours).
Visual Studio 2010 permettra de créer les packages de déploiement pour AppFabric ou pour Azure.

System Center :

Il s’agit de l’outils de pilotage de l’infrastructure. Il va bien entendu intégrer les outils permettant de gérer et piloter les éléments se trouvant dans Azure

 

Et maintenant ? Il ne reste plus qu’a tester tout cela dès que ca sera disponible :

  • déja disponible : Windows 2008 R2, SQL Azure, Windows Azure
  • Beta lors de la PDC, disponible en 2010 : Windows Server AppFabric Beta 1, SQL Server 2008 R2, Visual Studio 2010,
  • Beta en 2010 : System Center “Cloud”, Windows Azure AppFabric CTP
Catégories:PDC
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.