Archive

Posts Tagged ‘sdk’

Windows Azure SDK 1.5 et l’erreur “DevFC.exe stopped working”

Apres installation du SDK Azure 1.5 sur mon poste de développement, l’émulateur Azure (Windows Azure Compute Emulator) ne pouvait plus démarrer. Une boite de dialogue d’erreur “DevFC.exe stopped working” indiquait le crash de l’émulateur du Fabric Controller de l’émulateur.

Pourtant tout fonctionnait bien avec le SDK 1.4

Solution brute : je fais une VM pour mon Dev … mais je ne sais toujours pas ce qui coince sur mon poste de développement originel.

Solution finaude : Analyser les logs, et aimer la ligne de commande Sourire

Les logs du FabricControler de développement se trouve dans C:\Users\[VOTRE_USER_NAME]\AppData\Local\dftmp\DevFCLogs.

En analysant ce fichier, on trouve une exception :

Exception occurred when trying to open service host. {0}, {1}`Il existe déjà un écouteur sur le point de terminaison IP 127.0.0.1:12000. Vérifiez que vous n’essayez pas d’utiliser ce point de terminaison plusieurs fois dans votre application et qu’aucune autre application n’écoute sur ce point de terminaison.`

Tout est dans le message Sourire : un autre programme occupe le port IP 12000 que cherche à utiliser DevFC.exe. 

Pour savoir quel programme utilise ce port, ouvrez une invite de commande, et exécuter la commande “netstat –b –n –a” pour lister tous les ports IP utilisés sur le système et quel programme les utilise :

port12000

Et je découvre que le port 12000 est utilisé par le programme “htcUPCTloader.exe” … programme de gestion des terminaux Android HTC.

Je stoppe le programme avec le gestionnaire de tache, redémarre le “Compute emulator” … et tout marche à merveille, je peux déployer mes applications Azure dans le Compute Emulator.

 

AmpouleDans mon cas, il s’agissait du port 12000 occupé par htcUPCTLoader, pour d’autres cas recensés il s’agit du port 12001 occupé par VMWare. La procédure pour identifier l’origine reste la même.

 

Espérons que Microsoft corrige ce désagrément en mettant en place une sélection automatique des ports.

SDK Client Azure pour Android : Windows Azure Toolkit for Devices

Suite à mon précédent billet dans lequel j’annonçais la disponibilité d’un toolkit client Azure pour iPhone (iOs), Microsoft vient publier le toolkit pour Android.

Ces toolkits sont des implémentations natives (iOs/ObjectiveC, Android/Java) d’une couche d’accès client pour les services de la plateforme de Cloud computing Microsoft Windows Azure (Azure Storage, authentification, …).

Toolkit pour iPhone/iOs :  https://github.com/microsoft-dpe/wa-toolkit-ios

Toolkit pour Android : https://github.com/microsoft-dpe/wa-toolkit-android

Toolkit pour Windows Phone 7 : http://watwp.codeplex.com/

Wade Wegner publie sur son blog un exemple de mise en œuvre du toolkit sur Android : http://www.wadewegner.com/2011/08/windows-azure-toolkits-for-devices-now-with-android/

Premier test du SDK Kinect de Microsoft

Le sdk officiel de Microsoft est téléchargeable ici : http://research.microsoft.com/en-us/um/redmond/projects/kinectsdk/

Première différence par rapport aux 2 autres SDK non officiel disponible (voir ce billet Développer avec Kinect) , celui de Microsoft n’est disponible que pour Windows 7 (32 ou 64bits).

Petit rappel, même si le SDK est officiel (produit et diffusé par Microsoft), il n’en reste pas moins en version Beta ! Donc à n’utiliser que sur une machine qui ne craint rien Sourire. De plus, il s’agit d’une licence pour ‘non commercial use’. Je vous invite à lire attentivement la license si vous envisager un usage dans un produit commercial.

Afin d’éviter des conflits de drivers, ne pas oublier de désinstaller les autres drivers Kinect que vous auriez pus tester.

imageimage

 

Première impression, la séquence d’installation : c’est le jour et la nuit comparativement avec l’installation d’Open NI (je vous renvoi à mon précédent post), 4 clics sur suivant, 1 minutes d’installation et hop, c’est terminé.

Alimenter le Kinect, puis connecter le au PC. Windows va détecter votre Kinect et installer les drivers correspondant.

driver kinect

Premier test : Menu Démarrer\Tout les programmes\Microsoft Kinect for Windows SDK BETA puis lancer “Sample Skeletal Viewer”.

quelques constatations :

  • Un gros point positif : pas besoin de pose spécifique pour qu’un squelette soit identifié et tracké : il suffit de se positionner ou de se déplacer dans le zone de visibilité du capteur (même sans s’arrêter), et le squelette est identifié très rapidement.
  • Malgré cela,

  • Des positions aberrantes de squelette sur les dernières trame lors de la sortie de la zone de reconnaissance, ou lorsque l’on est trop près du capteur
  • fausse detection

     

  • Quelques faux positifs (comme dans le cas suivant : une plante gentiment secouée par un chaton)
  •   image

 

  • La coloration de l’image de profondeur semble moins précise que celle effectué par OpenNI ou NUILab, mais cela vient surement du traitement effectué par le logiciel de test, la précision de la caméra de profondeur du capteur Kinect restant la même quelque soit le driver.
  • Concernant la consommation CPU, L’application de test oscille entre 10&15% du CPU (un i7 quad core avec hyperthreading à 1.6Ghz), ce qui est significatif, notamment si on souhaite utiliser le kinect sur des machines pas trop puissantes.
  • image

L’autre programme test est un petit jeu dans lequel, il faut taper sur des formes qui tombent Sourire. L’occasion de tester à 2 joueurs … et ca marche très bien ! Le test à 3 joueurs n’a pas été concluant (la détection d’un 3e joueur déclenchant la disparition du premier).

image

 

Dernière étape pour tout geek qui se respecte … le code ! Le cours sources des 2 applications de test est livré en version C# et C++. Le code est simple, compréhensible et se recompile directement.

Les drivers pour le réseau de micro du Kinect sont aussi fournis. La recompilation de quelque sample nécessiteront l’installation des librairies “speech” de Microsoft :

 

De quoi occuper studieusement les 2 mois d’été qui arrivent !

bon développement à tous.

Catégories:Microsoft Tags:, , ,

Le SDK Kinect ‘by Microsoft’ est enfin disponible !

Catégories:Microsoft Tags:,

Manger des fruits : le SDK Mango Beta est disponible

Le SDK Beta de la futur version de Windows Phone 7 est disponible et téléchargeable ici :

http://create.msdn.com/en-US/news/WPDT_7.1_Beta

Au programme : Evolution du modèle d’execution des applications, supports des agents qui tourne en tache de fond, audio en tache de fond, transfert en tache de fond, support des socket IP (TCP et UDP), accès au flux vidéo de la camera , Live Tile, meilleur intégration XNA/Silverlight, base de données locale, plus de Launcher & Chooser, …

concernant les outils du développeur : émulateur pouvant émuler le GPS & les senseurs, support de Visual Basic, …

Le détail des nouveautés est accessible ici : http://msdn.microsoft.com/en-us/library/ff637516.aspx

Catégories:Windows Phone Tags:, , ,

un SDK officiel pour Kinect

Microsoft – par l’intermédiaire du blog officiel – vient d’annoncer la disponibilité au printemps d’un SDK pour Kinect : http://blogs.technet.com/b/microsoft_blog/archive/2011/02/21/kinect-for-windows-sdk-to-arrive-spring-2011.aspx

Il sera disponible en téléchargement gratuit.

Une affaire a suivre …

Catégories:Windows Tags:, ,

SDK & Tools Windows Phone 7 January Update

La nouvelle version (“Mise à Jour de Janvier” 2011) du Kit de développement Windows Phone 7 et des extensions de développements sont maintenant disponible en téléchargement.

Ils intègre les nouveauté annoncés dans la mise à jour du Windows Phone OS (dont la diffusion ne devrait donc plus tarder) : correction de bugs, intégration du Copier/Coller dans les contrôles de saisie. A noter que , bien que la plupart des applications supporteront automatiquement le Copier-Coller, celles utilisant notamment des TextBox ou des Map (dans un Panorama ou Pivot) devront être recompilées.

Ce nouveau SDK est disponible en Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol.

Pour le télécharger : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=202864

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.