Azure : Baisse de prix depuis le 8 mars 2012

Outre les baisses de prix de SQL Azure annoncé le 15/02 (cf ce billet), Microsoft vient d’annoncer de nouvelles baisses de la tarifications sur d’autres services Azure :

  • Azure Storage : le Gb passe à 0.0887€
  • Azure Compute : les instances Extra Small voit leur prix divisé par 2 : au lieu d’être compatibilité comme 1/3 d’heure ‘Small’, elles sont comptabilisé comme 1/6 d’heure ‘Small’. (je rappelle de l’heure de VM Small est l’utilisation de comptabilisation du temps de calcul dans Azure Compute)

La baisse de prix des instance ExtraSmall est extrêmement intéressante pour 2 profils de consommateurs :

  • site web à très faible montée en charge
  • développeur (abonnement MSDN, …) : cette baisse de cout multiplie donc par 2 le nombre d’heure de vm “Extra Small” utilisable gratuitement dans le cadre de ses abonnements. De quoi se sentir moins à l’étroit pour ses tests Sourire

Le détail de la tarification se trouve ici : http://www.windowsazure.com/fr-fr/pricing/details/

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , ,

SQL Azure : déplacement d’un serveur vers une autre souscription

Petite nouveauté dans le portail d’administration Azure, il est maintenant possible de déplacer un serveur SQL Azure vers une autre souscription. Très pratique quand on utilise une souscription à tarif privilégié (type MSDN) qui arrive à expiration , cela évite de reconstruire la base de données dans la nouvelle souscription !

picMoveServer

subscribtionSelection

Une fois le nouvel abonnement sélectionné et validé, le serveur se retrouve quasi instantanément attaché à la nouvelle sélection, sans interruption de service au niveau SQL Azure.

A quand le même fonctionnalité sur les Hosted Services ?

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , , ,

Billet sans paroles : De l’intérêt d’une base de données fiable et élastique dans le cloud

facebook echec DB

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , ,

Investissement sur le Datacenter Azure de Dublin

Depuis plusieurs mois, lors des formations Windows Azure que je dispense, j’évoque souvent les datacenters Azure, dont celui de Dublin (Irlande) que j’ai eu la chance de visiter fin 2011.

Pour compléter mes propos (et les confirmer Smile ), Microsoft vient d’annoncer un investissement très important sur la DataCenter de Dublin : http://blogs.msdn.com/b/windowsazurefrance/archive/2012/02/23/microsoft-investit-130-millions-de-dollars-pour-son-datacenter-de-dublin-en-irlande.aspx

L’article est très intéressant car il met en évidence certains choix effectués par Microsoft (notamment le refroidissement par exemple).

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , , ,

SQL Azure et les données spatiales, SQL Azure manager online

Comme je le répète souvent aux participants des formations que j’assure ou à mes clients, Windows Azure est une plateforme qui évolue très rapidement et très souvent.

il en est de même pour SQL Azure. Le support des type de données géographiques à été ajouté en juin 2010. Il est donc possible de créer des tables avec des coordonnées spatiales.

CREATE TABLE CityLocation
(
CityName [nvarchar](50) NOT NULL,
Location [geography] NOT NULL
)
CONSTRAINT [PrimaryKey_CityName] PRIMARY KEY CLUSTERED
(
CityName ASC
)

 

L’insertion se fait de manière très classique, avec une syntaxe adaptée pour les types spatiaux :

InsertGeo

 

Il est possible d’effectuer des requêtes sur les distances entre des coordonnées. Ainsi, obtenir la liste des villes à moins de 1000km de Lyon s’écrira ainsi :

selectDistance

On obtient bien Lyon, Marseille et Paris.

 

Une des fonctionnalités gravitant autour de SQL Azure est l’outils de management en ligne de la base SQL Azure. Cet outils (écrit en Silverlight) est accessible en vous connectant en https sur votre serveur SQL Azure ( https://[monserveur].database.windows.net ).

Cet outils est mis à jour régulièrement. il est maintenant capable de vous afficher les plans d’exécutions de vos requêtes pour les optimiser. La requête précédente donne ce plan d’exécution :

planExec

 

Pour revenir à nos données spatiales, une des fonctionnalités très pratique de cet outil est la représentation sous une forme cartographique de vos données spatiales. Ainsi, le résultat de la requête précédente nous donne :

map

La vérification du résultat d’une requête spatiale est énormément facilité … car visuel !!

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , ,

Baisse de prix SQL Azure

L’équipe Azure vient d’annoncer une baisse plus que significative des tarifs des bases de données SQL Azure à partir de 5go (réduction minima de 48% !!), ainsi qu’une nouvelle taille minimale de 100Mo. Les nouveaux tarifs mensuels sont donc :

     100Mo       3,55€  (nouveau)
    1Go       7,09€  (-0%)  
    5Go     18,43€  (-48%)
  10Go     32,60€  (-54%)
  25Go     53,85€  (-75%)
  50Go     89,27€  (-75%)
100Go   124,70€  (-65%)
150Go   160,12€  (-55%)

On notera que l’offre promotionnelle qui fixait le prix des bases 100Go & 150Go au même prix que la base de 50Go (voir ce billet) est terminée… mais le nouveau prix est beaucoup plus intéressant puisque la 150Go au nouveau tarif coute deux fois moins cher que la 50go a l’ancien tarif Sourire

Conséquence:

  • SQL Azure pour la gestion des sessions ASP.Net devient encore plus intéressant face à l’utilisation du cache distribué AppFabric (baisse du cout de stockage d’une session)
  • SQL Azure reprend de la crédibilité sur le rapport cout du stockage/cout de développement par rapport à l’utilisation des Azure Storage Table pour des volumes de stockages de l’ordre des plusieurs Go.
    Je rappelle en outre que ces tarifs sont basés sur le volume de données stockées, et que vous bénéficier automatiquement de l’ensemble des nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure qu’elles sont activées en production (Fédération, portail d’administration, …)
Catégories :Windows Azure Étiquettes : ,

Bing Maps … sur France 2 au JT

Petit clin d’oeil : vous ne l’avez peut être pas vu, mais France 2 vient de virer Google Maps au profit de Bing Maps pour les vues satellite pendant le JT Smile

bingSurFrance2

© France Télévision (JT de 13h du 30/01/2012)

Catégories :Microsoft Étiquettes : ,

Quel datacenter Azure privilégier pour une application ‘française’

/* Ce billet à été corrigé pour tenir compte de la vision américaine de l’europe : L’irlande fait partie de l’europe du nord, alors que les Pays bas font partis de l’europe de l’Ouest */

 

Une des questions que j’entends très souvent concernant Windows Azure concerne le choix des datacenters pour déployer les applications.

Les quelques pistes que j’évoque ci-après sont basés uniquement sur des critères techniques, le cout financier n’est pas pris en compte (je vous rappelle néanmoins que les 2 datacenters asiatiques ont un cout de ressources un peu plus élevé que ceux d’Europe ou des USA).

D’autres part, les performances sont dépendantes du fournisseur d’accès de l’utilisateur (Free.fr dans le cas des mesures évoquées ci après), des conditions transitoires pouvant survenir (charge réseau, lien saturé, routage, …), mais aussi de la localisation géographique des utilisateurs (étant lyonnais, le nombre d’intermédiaires [routeur, nœud d’interconnexion, …], et le routage des mes paquets sont probablement différents d’un lillois ou d’un parisien).

 

Le premier niveau de choix est bien entendu le continent : il faut choisir un datacenter sur le continent où vont se trouver les utilisateurs. Si votre application est à cible continentale ou mondiale, l’utilisation du DNS dynamique (Azure Traffic Manager) avec une stratégie basée sur la performance d’accès permet de router les connexions de vos utilisateurs vers le datacenter le plus ‘proche’ (meilleur performance d’accès réseau).

trafficrule

Dans certain cas, par exemple pour les applications à destination d’utilisateurs irlandais ou hollandais, le choix est vite effectué : Europe de l’ouest (=Amsterdam, Pays Bas) pour les hollandais , et Europe du Nord (=Dublin, Irlande) pour les irlandais.

La question reste posée pour les pays à mi-chemin ou plus éloignés … comme la France par exemple.

Plutôt qu’une réponse théorique, privilégions la pratique !

J’ai déployé la même application ASP.NET basique sur les datacenters Azure d’Europe du nord (Irlande) et d’Europe de l’ouest (Pays Bas). Les 2 déploiements sont strictement identiques (même packaging de déploiement, même fichier de configuration).

AzureService

Nous avons à notre dispositions 2 utilitaires Windows très pratique pour estimer la ‘performance d’accès réseau’ à un ‘datacenter’ :

  • tracert.exe : permet d’obtenir une trace de tous les nœuds réseaux empruntés par nos paquets de données entre le poste de l’utilisateur et le datacenter cible
  • ping.exe : permet d’estimer le temps de transit réseau des paquets entre le poste de l’utilisateur et le datacenter cible.
    J’ai effectué plusieurs fois les test avant de prendre les captures écrans pour être sur que les requêtes DNS (ou autres services réseaux) ne viennent pas perturber les chronométrages.
    Bien entendu, les mesures ci après ont été effectuées sans DNS dynamique.

Ping

      : ce test n’est pas utilisable avec les datacenters Azure car le firewall intégré bloque les requêtes PING/PONG. Tant pis pour les gamers qui ne jure que par le ping

Smile

Tracert :

tracert-EU-WESTtracert-EU-NORTH
WEST Europe datacenter                        NORTH Europe datacenter

 

Le trajet suivi par nos paquets est le même jusqu’à un nœud appelé ‘ams-ix-2.microsoft.com’. Au delà le trajet est masqué pour le datacenter d’europe de l’ouest, et guère plus significatif pour l’Europe du Nord.

Quoi qu’il en soit , quel que soit le datacenter cible, nous passons par Amsterdam (ams-ix-2 est iplocalisé a Amsterdam) !

 

La logique technique pure et dure veut que le datacenter hollandais soit à privilégier du fait de sa proximité.
Ce choix semble d’autant plus judicieux que la route pour rejoindre le datacenter irlandais passe elle aussi par les Pays Bas !

 

Dernier test : le chronométrage de l’application à partir d’un poste utilisateur : on appelle la même page de l’application (about.aspx) sur les 2 datacenters, et on compare le temps nécessaire pour obtenir la réponse complète. Les machines virtuelles exécutant les applications Azure sont basées sur des matériels équivalents, la différence de chronométrage sera donc du fait de l’infrastructure réseau.

Le chronométrage a été effectué a l’aide de la “developper toolbox” d’IE9 (et confirmer par un test batch), avec le cache navigateur actif. Les 2 captures qui suivent correspondent à la moyenne des chronométrages observés :

Chono-EU-WESTChono-EU-NORTH
WEST Europe datacenter                            NORTH Europe datacenter

 

Verdict :

      Europe du Nord (Irlande) :  ~300ms

      Europe de l’Ouest (Pays Bas) :  ~  90ms

 

Donc, dans les conditions de réalisation de mon test (à partir de Lyon, ADSL Free) , l’hébergement de l’application dans le datacenter hollandais d’Azure (c’est à dire dans la vision américano centrique , le datacenter « d’Europe de l’Ouest » me fournit un temps de réponse globalement au moins 3 fois meilleurs !!

Le datacenter Hollandais (d’Europe de l’Ouest) est donc à privilégier.

Catégories :Windows Azure Étiquettes : , ,

Bonne année 2012 … et Flight in the Azure !

Je vous présente en mon nom et celui de l’équipe QuidMind nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2012. Qu’elle soit porteuse de santé, réussites et succès.

… Et c’est encore mieux quand une bonne nouvelle accompagne les vœux. Et cette nouvelle – bien que ne concernant pas Windows Azure – va nous transporter dans les “clouds” : Je parle bien entendu de Microsoft Flight.

Microsoft vient de communiquer de nouvelles informations pour nous mettre l’eau à la bouche :

  • Le jeu de base sera téléchargeable gratuitement (avec une scène “l’ile principale de Hawaï” et plusieurs missions intégrées). L’”Icon A5” (avion disponible commercialement fin 2012 http://www.iconaircraft.com/ ) sera le premier disponible en simulation.
  • Les joueurs connectés avec “Games for Windows Live” auront accès à du contenu complémentaire (avions, missions, collecte de ‘succès’, …)
  • Des compléments (avions, scènes, personnalisation, …) seront achetables séparément pour les plus accrocs
  • flighticon_a5_1icon_a5_2

Je vous rappelle qu’il est encore possible de s’inscrire pour participer à la beta : https://connect.microsoft.com/site1134/InvitationUse.aspx?ProgramID=6087&InvitationID=FLY-BRQX-BXTB

 

Bonne année 2012 à tous.